Vaccins contre la COVID-19
 

À propos du vaccin


Plus d'un vaccin contre la COVID-19 est en cours d'élaboration. Au total, le gouvernement fédéral a conclu des accords d'approvisionnement pour sept vaccins différents contre la COVID-19, dont ceux de Pfizer, de Moderna et d'AstraZeneca/Covishield.


Vaccins de Pfizer et de Moderna

Le premier vaccin qui a été approuvé pour une utilisation au Canada le 9 décembre 2020 est fabriqué par Pfizer-BioNTech. Un autre vaccin, fabriqué par Moderna, a été homologué le 23 décembre 2020.

Le Manitoba a été informé qu'il recevrait 228 000 doses des vaccins de Pfizer et de Moderna d'ici le 31 mars 2021. Cette quantité est suffisante pour immuniser environ 7 % de la population de la province. Cependant, nous devrions, à terme, recevoir suffisamment de vaccins pour que chaque Manitobain qui le souhaite puisse se faire vacciner.

En savoir plus sur le vaccin de Pfizer
En savoir plus sur le vaccin de Moderna


Vaccin d'AstraZeneca/Covishield

Le 26 février 2021, le vaccin d'AstraZeneca (Covishield) a été approuvé pour une utilisation au Canada. Ce vaccin a des exigences d'entreposage différentes de celles des vaccins de Pfizer et de Moderna, ce qui facilite son transport et sa conservation. Les doses de ce vaccin seront principalement destinées aux cabinets médicaux et aux pharmacies.

En savoir plus sur le vaccin d'AstraZeneca/Covishield


Novavax/Nuvaxovid

Le Novavax/NuvaxovidTM est un vaccin contre la COVID-19 à sous-unité protéique. Son utilisation a été approuvée au Canada en février 2022 pour les adultes âgés de 18 ans et plus. Il est seulement possible de se procurer ce vaccin dans les cabinets de médecins et les pharmacies qui en ont demandé une réserve, lesquels seront indiqués dans l'outil en ligne Province du Manitoba | Trouver une clinique de vaccination.

Renseignements additionnels : Information sur le vaccin Novavax/Nuvaxovid contre la COVID-19 à l'intention des adultes


PSVV - Programme de soutien aux victimes d'une vaccination

L'Agence de la santé publique du Canada a créé le Programme de soutien aux victimes d'une vaccination (PSVV), en partenariat avec les provinces et les territoires. Bien que les effets secondaires graves soient très rares, ce programme permettra à toute personne qui est victime d'un effet secondaire ou d'une blessure grave après avoir reçu un vaccin contre la COVID-19 à demander un soutien financier.

Le PSVV accepte maintenant les demandes d'indemnisation. Toute personne au Canada qui a subi une blessure grave et permanente après avoir reçu un vaccin autorisé par Santé Canada, administré au Canada, le 8 décembre 2020 ou après cette date peut présenter une demande de soutien financier.

Pour en savoir plus sur le PSVV et sur la façon de présenter une demande, consultez :

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/vaccinations-pour-enfants/securite-craintes-effets-secondaires.html#a5

ou

soutienvictimesvaccination.ca



En savoir plus

Achat de vaccins contre la COVID-19 - Gouvernement du Canada

Autorisation de médicament et de vaccin contre la COVID-19 - Gouvernement du Canada




Foire aux questions sur les vaccins à vecteur viral


Deux vaccins à vecteur viral contre la COVID-19 sont approuvés au Canada:

  • le vaccin contre la COVID-19 VaxzevriaTM d’AstraZeneca;
  • le vaccin contre la COVID-19 de Janssen (Johnson & Johnson).

Pour en savoir plus sur les vaccins à vecteur viral, consultez le www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/covid19-industrie/medicaments-vaccins-traitements/vaccins/type-vecteurs-viraux.html.


Le Comité consultatif national de l’immunisation recommande l’usage des vaccins à ARNm contre la COVID-19 pour tous les groupes d’âge admissibles. La raison est que ces vaccins sont plus efficaces et que les vaccins à vecteur viral peuvent causer des effets secondaires graves dans de rares cas. (Consultez la section sur les effets secondaires pour en apprendre davantage.)

Après une discussion avec un médecin ou un pharmacien concernant les risques et les avantages de la vaccination, les adultes de 18 ans et plus peuvent recevoir un vaccin à vecteur viral contre la COVID-19 (VaxzevriaMC d’AstraZeneca ou Janssen). Ce vaccin est donné seulement si les vaccins à ARNm (ComirnatyMC de Pfizer ou SpikevaxMC de Moderna) et les vaccins à sous-unités protéiques (Nuvaxovid de Novavax) sont contre-indiqués.
 
Au Manitoba, les vaccins à vecteur viral contre la COVID-19 sont offerts dans certains cabinets de médecin et dans certaines pharmacies (jusqu’à épuisement des stocks). Pour trouver un lieu de vaccination près de chez vous, utilisez l’outil Trouver une clinique de vaccination contre la COVID-19 et la grippe (influenza) au www.gov.mb.ca/covid19/vaccine/finder.fr.html.

Oui. Les études démontrent des degrés variables d’efficacité selon la méthodologie utilisée et la population. Les données des essais cliniques et l’utilisation réelle suggèrent que les vaccins à vecteur viral pourraient offrir une protection moindre comparativement aux vaccins à ARNm contre la COVID-19 (ComirnatyTM de Pfizer et SpikevaxTM de Moderna).


Oui. À l’instar de tous les vaccins approuvés au Canada, les vaccins à vecteur viral contre la COVID-19 sont soumis à des normes strictes de sécurité, d’efficacité et de qualité. Lorsqu’un vaccin est approuvé, Santé Canada continue d’en surveiller la sécurité et l’efficacité.

En général, les effets secondaires observés lors des essais cliniques étaient semblables à ceux d’autres vaccins. Ils étaient généralement légers ou modérés et s’estompaient quelques jours après la vaccination. Ces effets secondaires sont normaux pour un vaccin et ne sont pas dangereux pour votre santé. Ils comprennent les suivants :

  • douleurs, rougeurs, démangeaisons, gonflement ou sensation de chaleur au point d’injection;
  • frissons;
  • sentiment de fatigue et de fièvre;
  • mal de tête;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • nausées et vomissements.

Les médicaments sans ordonnance, comme l’acétaminophène (Tylenol®, p. ex.) ou l’ibuprofène (Advil®, p. ex.) peuvent aider à réduire ces symptômes (comme la douleur et la fière) s’ils se produisent après la vaccination.

Comme c’est le cas avec tous les vaccins, les vaccins à vecteur viral (VaxzevriaTM d’AstraZeneca ou Janssen) peuvent causer des effets secondaires graves. Bien qu’ils soient rares, ils peuvent comprendre les suivants :

  • Caillots de sang avec insuffisances de plaquettes, un trouble appelé « thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin » ou TTIV. La TTIV peut être grave et entraîner la mort si elle n’est pas diagnostiquée et traitée rapidement. Remarque : Des caillots de sang peuvent survenir n’importe où dans le corps même lorsque le taux de plaquettes est normal. Il y a eu des cas de caillots de sang au cerveau (thrombose veineuse cérébrale) causés par le vaccin VaxzevriaTM d’AztraZeneca. De plus, le vaccin de Janssen a provoqué des caillots de sang dans les veines profondes (thromboembolie veineuse), notamment celles dans l’aine, les jambes et les bras, chez certaines personnes. Voici les signes et symptômes des caillots de sang :
    • essoufflement;
    • douleur thoracique;
    • gonflement ou douleur dans les jambes;
    • douleurs abdominales persistantes;
    • symptômes neurologiques, notamment l’apparition soudaine de maux de tête graves ou persistants ou une vision floue et des ecchymoses (ailleurs qu’au point d’injection du vaccin).
  • Myélite transverse (MT) et syndrome de Guillain-Barré (SGB). Les symptômes de la MT comprennent de la faiblesse dans les bras et les jambes, des symptômes sensoriels (picotements, engourdissement, douleur ou perte de sensation de la douleur, p. ex.) ou des problèmes de vessie et de fonctions intestinales. Le SGB est un trouble neurologique rare qui fait que le système immunitaire endommage les neurones. La plupart des gens s’en remettent entièrement. Les symptômes peuvent comprendre les suivants :
    • douleur;
    • engourdissement;
    • faiblesse musculaire pouvant progresser jusqu’à la paralysie dans les pires cas.
  • Syndrome de fuite capillaireQuelques rares cas de ce syndrome ont été signalés à la suite d’un vaccin. Certains d’entre eux étaient des personnes qui en avaient déjà été atteintes auparavant. Le syndrome de fuite capillaire est très rare, mais peut être grave. Il cause une fuite de fluides à partir de petits vaisseaux sanguins (capillaires), ce qui peut entraîner :
    • l’hypotension artérielle;
    • un gonflement, principalement dans les bras et les jambes;
    • une prise de poids soudaine.
  • Thrombocytopénie immunitaire. La thrombocytopénie immunitaire réduit le taux de plaquettes (composant du sang servant à la coagulation), ce qui facilite et empire la formation d’ecchymoses et les saignements. Cette affection peut causer la mort. La thrombocytopénie immunitaire est survenue après la vaccination chez certaines personnes qui avaient des antécédents de faible taux de plaquettes. Les symptômes peuvent comprendre les suivants :
    • ecchymoses ou saignements inexpliqués;
    • petits points violets sous la peau.

Restez à l’affût des symptômes ci-dessus dans les jours et les semaines suivant la vaccination. Consultez immédiatement un médecin si vous développez l’un d’eux. Il est bien important d’aviser votre médecin que vous avez reçu le vaccin VaxzevriaTM d’AstraZeneca ou le vaccin de Janssen en précisant la date de vaccination.


  • Le vaccin à vecteur viral contre la COVID-19 ne devrait pas être donné aux personnes allergiques à l’un de ses ingrédients ou à celles ayant eu une réaction allergique sévère à la première dose, sauf indication contraire d’un allergologue. Les réactions allergiques peuvent être mortelles. Pour connaître les ingrédients des vaccins contre la COVID-19, consultez la monographie de produit du fabricant au  www.manitoba.ca/vaccine ou parlez à votre vaccinateur ou votre fournisseur de soins de santé.
  • Le vaccin VaxzevriaTM d’AstraZeneca et le vaccin de Janssen contiennent du polysorbate 80. Cet ingrédient peut causer des réactions allergiques, même graves. On le trouve aussi dans des compositions de médicaments (huiles contenant des vitamines, tablettes, agents anticancéreux, p. ex.) et des cosmétiques. Les personnes allergiques au polysorbate 80 peuvent aussi être allergiques au polyéthylèneglycol (PEG), un autre allergène présent dans plusieurs produits (produits de préparation à la coloscopie, laxatifs, sirop contre la toux, cosmétiques, solutions pour verres de contact, produits pour la peau, additifs alimentaires, p. ex.). Si vous êtes allergique au polysorbate 80 ou au PEG, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé avant la vaccination.
  • Les personnes ayant souffert d’une thrombose veineuse ou artérielle sévère avec thrombocytopénie à la suite de leur première dose d’un vaccin à vecteur viral ne devraient pas recevoir une deuxième dose.
  • Les personnes ayant déjà eu des épisodes de syndrome de fuite capillaire ne devraient pas recevoir le vaccin VaxzevriaTM d’AstraZeneca ni le vaccin de Janssen.
  • Si vous avez eu la COVID-19 (vous avez obtenu un résultat positif à un test de PCR ou un test antigénique rapide), il est recommandé que vous attendiez trois mois après l’infection avant de recevoir votre prochaine dose. Au minimum, vous devez attendre que vos symptômes aient disparu et que votre période d’isolement soit terminée.

Au Canada, le dosage approuvé pour le vaccin VaxzevriaTM d’AstraZeneca est une série primaire de deux doses. L’intervalle entre les doses que recommande le Comité consultatif national de l’immunisation est de huit semaines.  

Le dosage approuvé pour le vaccin de Janssen est une série primaire à dose unique. Une dose de rappel peut être donnée deux mois plus tard.